Comment réparer une fuite après compteur ?

Entreprise spécialisée

Une fuite d’eau est un événement probable qu’il ne faut surtout pas sous-estimer son importance. De nombreuses personnes ne se rendent pas compte de l’existence d’une fuite qu’une fois la facture d’eau reçue. Cela arrive lorsqu’elles constatent l’écart sur la somme à payer par rapport au prix de leur consommation moyenne habituelle. Vient ainsi la définition des responsabilités pour déterminer qui devrait prendre en charge les réparations.

Là, on distingue entre deux catégories de fuite d’eau : 

  • Avant compteur qui touche les canalisations du réseau public et engage les responsabilités de la copropriété ou de la compagnie de distribution d’eau.
  • Après compteur qui concerne les installations privées de l’abonné et engage sa responsabilité directe. 

Dans le cas d’une fuite d’eau après compteur, l’abonné doit être en mesure de faire valoir ses droits et de comprendre comment faire pour réparer le sinistre. 

Comment détecter la fuite d’eau ?

Autre que les éléments de la facture, la quête d’une fuite d’eau commence par la recherche d’une source d’écoulement de l’eau. Ce dernier peut être continu et intense ou léger (goutte à goutte). Si vous remarquez la présence de traces d’humidité au niveau des murs ou que vous entendez des sifflements en provenance de vos installations sanitaires (robinets, jonctions, chauffe-eau, etc.), c’est qu’il y a une fuite quelque part. 

Il suffit qu’un raccord explose, qu’un joint perd en étanchéité ou que la rouille s’empare de vos appareils sanitaires pour qu’une fuite se déclenche. Pour en avoir le cœur net, veuillez vérifier les sorties d’eau suivantes :

  • Les tuyaux du jardin : il suffit de fermer leur valve et d’observer si le compteur s’arrête ou non. 
  • Les embouts et les jonctions des robinets.
  • Le réservoir du WC qui, lorsqu’il y a fuite, émet des sifflements.
  • La soupape du chauffe-eau.

Comment réparer une fuite d’eau après compteur ?

Le processus de réparation d’une fuite après compteur commence avant même d’identifier la localisation du sinistre. En effet, une fois que vous avez des doutes, vous devez mettre en place quelques actions simples pour limiter les dégâts et vous épargner le gaspillage d’eau. 

Commencez par couper l’électricité afin d’éliminer le risque d’électrocution. Coupez, ensuite, l’arrivée d’eau directement du robinet du compteur. Ces deux actions permettent de délimiter la zone de la fuite et d’éviter l’écoulement continu de l’eau. Ceci dit que l’installation sanitaire qui continue de couler, même après la fermeture de l’arrivée d’eau, est prise pour responsable de la fuite. 

Quelle réparation pour quelle fuite ? 

Une fois l’origine de la fuite connue, place aux réparations adéquates. Dans le cas où les embouts ou les jonctions d’un robinet seraient desserrés, il suffit de les resserrer pour que tout refonctionne correctement. Si la fuite provient des tuyaux de canalisation, il convient de les changer. 

En revanche, dans le cas d’une fuite de plus grande ampleur, il faut envisager le remplacement des joints d’étanchéité, le détartrage des éléments de l’installation concernée, voire même son remplacement. A ce stade, il est fortement recommandé de faire appel aux services d’un plombier professionnel pour mener à succès de telles opérations. Ce spécialiste dispose de l’expertise nécessaire pour intervenir efficacement et en urgence. Il possède également le matériel le plus adapté à chaque type de fuite. 

Si la fuite se situe au niveau du chauffe-eau, il est probable que vous soyez amené à changer la soupape ou effectuer un nettoyage de la cuve du ballon d’eau chaude. Le manque d’entretien régulier est souvent responsable de grandes fuites sur les chauffe-eaux. De toute façon, il est conseillé d’appeler un chauffagiste expert pour gérer de telles réparations.  

Qui paie les réparations d’une fuite après compteur ?

Si vous êtes locataire, il faut prévenir le propriétaire de votre habitation lorsqu’il y a une fuite après compteur. Cette démarche informative est nécessaire pour identifier celui qui prendra en charge les frais de réparation. 

Ainsi, le propriétaire est tenu responsable de louer un logement décent avec une plomberie en parfait état. Si le locataire prouve que la fuite existait avant la possession du bien (cas de plomberie vétuste par exemple) ou s’il s’agit d’un cas de force majeure (catastrophe naturelle), le propriétaire doit s’acquitter des frais de réparation.

Le locataire doit, en revanche, réparer la fuite à son compte lorsqu’il s’agit d’un sinistre causé par un défaut d’entretien, d’un dysfonctionnement ou d’une utilisation anormale de l’installation sanitaire responsable de la fuite. 

Fuite après compteur et assurance

Toutes les fuites après compteur engagent, donc, la responsabilité de l’abonné aux services de distribution d’eau. Qu’il soit locataire ou propriétaire, ce dernier peut se faire aider par sa compagnie d’assurance, dans le cas où il a souscrit à une assurance qui prend en charge ce genre de sinistre. 

Plusieurs assureurs proposent une assurance habitation qui prévoit une garantie dégât des eaux. Ladite garantie inclut généralement une prise en charge des fuites du compteur. Pour faire valoir vos droits auprès de votre assureur, vous devez lui adresser une déclaration avec des photos et la facture de réparation dans les 5 jours ouvrés qui suivent l’identification de la fuite après compteur.

A propos

Spécialisé en recherche et réparation des fuites d'eau depuis 3 générations et présent sur toute la France, nous intervenons sous 48h pour pour vous proposer les meilleures solutions.

Service client

01 83 62 72 10

Besoin d'un devis ? Contacter-nous